Résumé : 

Karen Holt est agent d'un service de renseignement très particulier. Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus trop où il en est. Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d'objets historiques à travers le monde. Lui passe ses vacances en France sur les traces d'un amour perdu. Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d'étranges circonstances, elle n'a pas d'autre choix que de recruter Ben, quitte à l'obliger. Ce qu'ils vont vivre va les bouleverser. Ce qu'ils vont découvrir va les fasciner. Ce qu'ils vont affronter peut facilement les détruire...

"C'est toute la philosophie de la science : admettre que l'on ne sait pas tout, pour avoir une chance d'apprendre"

 

51e-ANhz8+L

 

 

 

Auteur : Gilles Legardinier

Titre : Le premier miracle

Pages : 526

Editions : Flammarion

Publication : 2016

ISBN : 978-2-0813-8378-4

Le livre est composé de 87 courts chapitres

 

 

 

 

Mon avis

Drame ! Disparition inquiétante de chats trops mignons en page de couverture... Cela signifie-t-il un changement de ton et de registre ? Et bien oui, avec son dernier ouvrage, Gilles Legardinier s'engage sur le chemin du roman d'aventure. On ressent beaucoup moins la légèreté et l'humour si caractéristique de ses écrits habituels. Cette fois, on passe de la comédie au polar avec ce roman qui allie histoire, ésotérisme et mystère à travers une enquête sur une série de vols d'objets d'art dans le monde entier. Les actions et les rebondissements se multiplient et on suit les aventures des deux enqueteurs en Grande-Bretagne jusqu'en Egypte en passant par la France, l'Afrique du sud, le japon, la Hongrie et l'Ecosse. 

egypte

Les deux personnages ont des personnalités opposées et forment un duo singulier. D'un côté, Karen Holt est un agent du gouvernement britannique secrète et mystèrieuse, de l'autre Benjamin Horwook est historien des sciences et pratique l'autodérision avec malice. C'est dans ce trait de caractère que l'on retrouve la maitrise de l'humour de l'auteur. Cette autodérision donne un souffle de légèreté au récit et permet de dédramatiser la trame et le sérieux de l'enquête. 

Dès les premières pages, je me suis sentie quelque part entre une enquête du Da vinci code, une épopée moderne façon Indiana Jones ou une énigme à la Benjamin Gates. Sauf que là je n'ai pas été transportée par l'histoire, je n'ai été ni bouleversée, ni émue, ni en colère, ni euphorique. Rien, il ne s'est rien passé, le calme d'une mer sans vent. Certes, l'histoire est bien ficelée, on ne s'ennuie pas, le rythme est rapide grâce à l'accumulation de lieux et d'actions mais je trouve qu'il manque ce petit truc en plus qui fait toute la différence. Jusqu'au bout j'ai espéré un rebondissement inattendu ou un final spectaculaire qui ne sont jamais venus. Je suis restée sur ma fin. Les personnages manquent de densité, on n'apprend quasiment rien sur eux alors il est difficile de s'attacher psychologiquement à l'un d'eux. Ce roman privilégie l'intérêt de l'action à la profondeur littéraire. Je pense que ce genre de scénario ferait un bon film d'aventure mais à moins d'impact à sa lecture. 

L'enquête dans le monde de l'art est intéressante mais le but tant convoité par les voleurs des objets d'art est assez complexe à comprendre tout comme leur quête du miracle énergétique. Sans doute trop d'alchimie et de théories encyclopédiques pour moi ! Je n'ai jamais été très à l'aise en sciences c'est certain, mais la clé de cette enquête qui se situe entre science, histoire et art reste assez floue dans mon esprit. Même si les détails sont dignes de grands spécialistes, on sent que la clé de l'énigme est sur le point de changer le destin du monde, dévoilera des secrets enfouis depuis des millénaires, éclairera des passages sombres du passé et construira l'avenir du monde. Tout dépend bien sûr de qui s'emparera de la clé du pouvoir sûpreme...

A mon sens, Gilles Legardinier s'éloigne trop du registre de la comédie qu'il maitrise bien mieux à mon goût. Je n'ai pas été charmée par cette enquête complexe qui réunit historiens, agents secrets mandatés par le gouvernement britannique, collectionneurs d'objets mystérieux en lien avec l'Egypte Ancienne sur un fond de Seconde Guerre Mondiale. Cependant, il est important de souligner le travail de recherche remarquable de l'auteur ainsi que son grand dévouement à ses lecteurs qu'il prend toujours le temps de rappeler dans le dernier chapitre qui cloture ses livres.

Un passage sélectionné pour vous

"La vérité des êtres se cache souvent au plus profond de leurs rêves. Leur clé se révèle lorsqu'ils peuvent enfin agir librement, comme s'ils accomplissaient au grand jour, mais paradoxalement sans aucun témoin et sans risquer la moindre conséquence. Dans cet espace intime, au creux des méandres de l'esprit, personne ne peut espionner ou juger, l'âge n'a plus cours et le temps s'abolit. Affranchis des contraintes physiques et sociales, les songes sont le théâtre de ce qui compte vraiment : les vraies peurs et les vrais espoirs. Seul ce qui importe subsiste. N'entrent en scène que ceux qui y sont conviés, ne se déroule que ce qui est essentiel. Tel un démiurge absolu inconscient de son pouvoir démesuré, celui qui dort écrit sa vie en toute impunité dans une authenticité exempte de compromis. La nuit, les mensonges et la tiédeur n'existent pas. Les plus grands bonheurs et les pires des malheurs, si." (p. 269) 

 Quelques mots sur l'auteur: 

legardinier_gilles_portrait1474562780

A 51 ans, Gilles Legardinier figure parmi les cinq romanciers francais les plus lus en France. Scénariste et écrivain, il connait un franc succès en s'illustrant notamment dans le roman humoristique. Il reçoit plusieurs distinctions dont le prix SNCF du polar en 2010 récompensant son roman L'Exil des anges.

Pour en connaître plus sur cet auteur, je vous conseille de visiter son site : www.gilles-legardinier.com

 

 

 

Bibliographie : 

L'Exil des anges, Paris, Fleuve noir, 2009 

Nous étions les hommes, Paris, Fleuve noir, 2011

Demain j'arrête !, Paris, Fleuve noir, 2011

Complètement cramé !, Paris, Fleuve noir, 2012

Et soudain tout change, Paris, Fleuve noir, 2013

Ça peut pas rater !, Paris, Fleuve noir, 2014

Quelqu'un pour qui trembler, Paris, Fleuve noir, 2015

Le premier miracle, Flammarion, 2016